Nkoulou, le dilemme de Labrune

12 juillet 2015 - 08:44

Mercato | 12/07/2015 - 07:00 | Nkoulou, le dilemme de Labrune

 

Empêtré dans le dossier Nicolas Nkoulou, Vincent Labrune doit faire de nouveau face à la gestion des joueurs en fin de contrat. Un casse-tête d'un genre nouveau, mais douloureusement régulier à l'OM. Depuis quelques années, le club a vu partir libres nombre de ses meilleurs joueurs. Ces derniers semblent, en effet, s'être passé le mot pour se faire la belle gratis après avoir perçu de gros salaires sur la longueur de leurs contrats, et, ainsi, toucher de belles primes à la signature dans leurs nouveaux clubs, bien heureux de récupérer de bons joueurs à moindre frais.

Sur le cas Nkoulou, le dirigeant marseillais a trouvé la faille pour sauver la face. Il bénéficie sur le coup de l'aide involontaire de Jean-Michel Aulas pour se poser en dirigeant intransigeant face à l'ennemi intime des supporters marseillais. En dépit des dix millions offerts par l'OL, ce sera "niet" ! Nkoulou n'ira pas renforcer le concurrent, quitte à perdre une blinde : "Il y a des joueurs sur lesquels nous comptons pour avoir le meilleur classement possible, explique-t-il dans La Provence, et dont nous considérons que le transfert théorique est payé par un meilleur classement de l’équipe en leur présence, puis par l’économie salariale. De la même façon que nous avons fait le choix avec le staff de conserver Gignac et Ayew quitte à ce qu’ils partent libres pour essayer d’avoir un meilleur classement avec eux, nous faisons le même raisonnement avec Nicolas". Mouais... L'argument peut se défendre, ou pas. Une qualification en Ligue des Champions avec un Nkoulou impérial serait, en effet, une manière de limiter la casse financière, mais on se doit de rappeler que la présence d'Ayew, Gignac et Fanni la saison dernière n'a pas suffi à accrocher le podium et que l'échec coûte très cher au club.

Un ancien dirigeant contacté par Le Phocéen ne croit pas du tout aux justifications de l'état-major olympien : "Ils ont fait des conneries de A à Z sur ces dossiers. Laisser un joueur à un an de son contrat et être pris entre l'enclume et le marteau, c'est là où l'erreur est commise. On ne laisse pas un joueur dans cette situation, il faut anticiper au moins deux ans avant la fin du contrat, c'est le b.a.-ba du métier, à moins que le joueur ne vale plus rien. Là, on navigue à vue avec, à l'arrivée, des joueurs qui vous ont coûté une fortune et qui, au final, ne vous rapportent pas un centime. Ayew, Gignac, Fanni, Taiwo, et bientôt Nkoulou et Mandanda, ce sont des erreurs majeures et répétées. Pour Nkoulou aujourd'hui, quelle que soit la décision qu'ils prennent, ce ne sera pas la bonne, c'est trop tard. S'ils le vendent, ils se démunissent sportivement pour le prix d'un joueur moyen, et s'ils le gardent, il partira libre. Là, tu n'es plus le maître du jeu. On ne peut pas laisser des joueurs pareils arriver à un an de la fin de contrat. Nkoulou est là depuis quatre ans, ils avaient tout le temps de s'en occuper avant".

D'accord, mais dans ce cas précis, comment limiter la casse ? "Il n'y a pas de meilleure solution, déplore l'ex-dirigeant. La moins pire est de vendre à condition d'avoir déjà trouvé un remplaçant aussi bon que lui. J'espère qu'ils l'ont...". Dans la catégorie des anciens présidents, Christophe Bouchet fait plus ou moins le même constat, même s'il reconnait la difficulté de l'exercice : "Le résultat logique et rationnel de cette histoire, explique-t-il au Phocéen, c'est que les joueurs concernés ont été payés trop cher par rapport à leur valeur. On leur a donné un salaire trop important et, du coup, aucun club ne peut s'aligner. A l'inverse, un Imbula qui n'avait pas un salaire démesuré a rapidement trouvé preneur, c'est la loi du marché. Concernant Nkoulou, je pense que l'orgueil est mauvais conseiller sur ce coup, même si je reconnais qu'il est difficile de ne pas y céder. Il faut voir l'intérêt du club et ne pas tomber dans la com' extérieure. Vendre un défenseur dix millions à la fin de son contrat et économiser, de plus, un gros salaire, je ne suis pas sûr que ce soit une mauvaise affaire. De toute façon, Lyon sera gagnant à tous les coups. Soit ils ont le joueur, soit il ne l'ont pas et l'OM est perdant avec son joueur en fin de contrat. C'est soit l'OL qui gagne, soit l'OL qui gagne, en gros. Personnellement, quitte à perdre, je sécuriserais l'avenir et je vendrais Nkoulou. J'essaierais de ne pas être guidé par mon orgueil, mais je reconnais que ce n'est pas facile".

Du côté des supporters, on est évidemment soulagé de ne pas voir Nkoulou renforcer le concurrent, mais il est à parier que la polémique renaîtra lorsque nous le verrons partir libre l'été prochain. Sauf si les Anglais passent par là...

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
4-1
olympique de marseille / Bastia plus de 2 ans
olympique de marseille / Bastia : résumé du match plus de 2 ans
olympique de marseille : nouveau joueur plus de 2 ans
2-2
Paris ST Germain / Girondains De Bordeaux plus de 2 ans
Paris ST Germain / Girondains De Bordeaux et Paris Saint Germain / Girondains De Bordeaux : résumés des matchs plus de 2 ans
Paris ST Germain / Girondains De Bordeaux et 4 plus de 2 ans
2-2
Paris Saint Germain / Girondains De Bordeaux plus de 2 ans
3-1
Rennes / Toulouse FC plus de 2 ans
Rennes / Toulouse FC et 6 autres : résumés des matchs plus de 2 ans
Rennes / Toulouse FC et 6 plus de 2 ans
1-2
Olympique Lyonnais / Rennes plus de 2 ans
1-0
Rennes / Monpellier plus de 2 ans
2-1
Bastia / Rennes plus de 2 ans
0-4
Caen / Olympique Lyonnais plus de 2 ans